Le moulin de busseix, France.

Eco-hameau du Moulin de Busseix
Route de Busseix
87500 Ladignac-le-Long

Idéologie  : écologie

Revenu : indépendant

Créé en 2004 à l’initiative d’un groupe de trois couples venant de la région parisienne autour d’une charte. Après un an de recherche le terrain pour bâtir l’éco-hameau a été trouvé près à 45Mn de Limoge: 14ha de prairies d’un seul tenant traversés par le ruisseau du moulin de Busseix et quelques battisses en pierres à restaurer. Les membres se sont constitués en SCI et ont emménagés en octobre 2004. Au fil des constructions et des rencontres le lieu ne cesse de grandir. Aujourd’hui le moulin de busseix compte 11 membres adultes et 6 enfants sans parler des jeunes adultes (fils et filles des associés) qui sont régulièrement présents.

Le moulin de busseix est entre l’habitat groupé et la communauté intentionnelle dans le sens où chaque membre ou famille dispose d’un habitat privatif (maison particulière) mais les personnes se retrouvent autour d’une maison commune et s’organisent de manière communautaire pour le repas du midi et la gestion des lieux collectifs. La maison commune propose : une cuisine-salle à manger, une buanderie, un atelier, des sanitaires et un étage réservé au couchage pour l’accueil d’amis, de visiteurs, de wwoofeurs… Cette maison sert aussi à l’accueil de réunions, de stages ou conférences.

Le lieu dispose aussi d’une épicerie auto gérée par ses membres, c’est-à-dire que le moulin de busseix achète directement aux fournisseurs leurs denrées alimentaires et les stocke dans cette épicerie. Lorsque quelqu’un à besoin de quelque chose il se sert et note sur un papier sa quantité qui devra payer en fin de mois!

Les habitants du moulin de busseix se retrouvent autours de valeurs écologiques, de solidarités, de respects des convictions philosophiques et religieuses de chacun et d’ouverture vers l’extérieur.

Le lieu essaie d’appliquer les objectifs de la charte qui ont progressivement évolué au fil des années :

Réduction de l’empreinte écologique Par une réduction des consommations énergétiques avec des construction bioclimatiques, la récupération de matériaux, la production d’électricité et de chaleur solaire, la réduction des consommations d’eau avec l’installation de toilettes sèches dans chaque maison (lombricompostage dans la dernière), le traitement des eaux par phytoépuration. L’installation d’agriculteurs bio (élevage ovin et, au début, production d’extraits fermentés de plantes, purins d’ortie par ex). Recherche d’autonomie alimentaire avec production maraîchère et fruitière.

Développement des solidarités à travers une vie semi collective tournant autour d’une maison commune avec des repas de midi pris en commun (et de nombreux autres encore), des achats collectifs de produits biologiques, des chantiers (constructions, approvisionnement en bois de chauffage…), la mise en commun des véhicules, l’accueil des visiteurs et des réunions régulières pour la gestion du site. Cependant chacun dispose d’un logement privatif.

Recherche de la diversité générationnelle. Au départ le projet a été porté par des personnes retraitées ou en fin de carrière professionnelle. Rapidement le projet a intéressé des personnes plus jeunes et il a fallu trouver le moyen de leur faire une place. Construction d’un habitat léger (cabane) pour l’un (deux constructions de roulottes sont depuis en projet), adjonction d’un studio à l’une des maison pour d’autres. Actuellement le moulin de busseix accueille tous les âges entre 1a n et 71 ans.

Faire connaître l’expérience et développer les relation extérieures : Le site ne se veux pas être « un ghetto écolo » et désir être ouverts sur l’extérieur. Extérieur proche d’abord en établissant des relations avec l’environnement immédiat : journée porte ouverte, participation au comité des fêtes de la commune, participation à des associations locales, recours aux entreprises locales, l’organisation de visites pour des établissements scolaires locaux. Au-delà de l’environnement proche le moulin de busseix se fait connaître à travers divers médias locaux ou nationaux (journaux, revues, radios, télévisions, site web). Ils ont également accueilli en 2010 les journées d’été des jeunes du mouvement ATTAC (Altervillage) et été une des étape de l’intercambio sur les semences.

Organisation sociale : Les décisions sont prises au consensus. Outre l’organisation du repas du midi et l’achat groupé d’aliments qui sont bien rodés la participation aux chantiers collectifs et au jardin se fait selon les disponibilités sachant que chacun n’a pas la même disponibilité selon son travail, la garde des enfants…

Pour plus d’information http://www.moulindebusseix.org

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s